AnglaisFrançais

RECRUTEMENT DANS L'ARMÉE CANADIENNE

ET DE LA FORMATION

 

banner1.jpg

Se joindre à l'Armée canadienne

Dans le premier volume de l'histoire officielle de l'armée canadienne de la Seconde Guerre mondiale, Six ans de guerre, CP Stacey, l'historien officiel de l'Armée canadienne, a écrit sur « L'histoire du soldat Jones », un soldat fictif basé sur un membre actif de l'Armée canadienne pour donner un aperçu personnel de ce à quoi ressemblaient le recrutement et l'entraînement de l'Armée canadienne au cours de la Deuxième Guerre mondiale. Un historique sur la façon dont le processus de recrutement et de formation sera discuté pour aider à comprendre le parcours de Jones de civil à soldat.

Les premiers mois de la Seconde Guerre mondiale ont vu une expansion rapide de l'Armée canadienne. Le 1er septembre 1939, l'armée canadienne reçoit l'ordre de se mobiliser. Cinq jours plus tard, l'effectif de la Force active du Canada (CASF), le nom original donné à la force outre-mer, était de 22,878 24. Au 56,534 septembre, le total était passé à 38,986 58,337, dont XNUMX XNUMX au CASF. Les statistiques pour l'ensemble du mois de septembre font état d'un total de XNUMX XNUMX entrées au CASF. Ce fut le mois le plus important pour les enrôlements de toute la guerre.

Pour rejoindre les forces d'outre-mer, il fallait être placé dans la «catégorie A» ou «apte au service général» médical. Cela était défini comme «des hommes parfaitement aptes, mentalement et physiquement, à toutes les conditions de service actif de la guerre réelle dans n'importe quel climat, qui savent marcher, voir pour tirer et bien entendre. » Ceux placés dans les hommes de la catégorie «B» pouvaient être acceptés pour les unités employées sur les lignes de communication, ou dans toute unité pour le «travail sédentaire» ou s'ils étaient des «artisans qualifiés employés à leurs métiers». La taille minimale était de cinq pieds quatre pouces et légèrement plus grande pour l'artillerie. Le tour de poitrine devait être d'au moins 34 pouces.

Personnel du Corps féminin de l'Armée canadienne au centre d'entraînement n ° 3 CWAC (basique)

 

 

Des bases d'entraînement ont été construites à travers le pays pour soutenir l'afflux massif de nouvelles recrues.

 

RECRUTEMENT

banner2.jpg

Recrutement de l'Armée canadienne

Malgré l'expansion rapide de l'Armée canadienne en septembre 1939, le recrutement fut bientôt limité. C'était le résultat de la politique officieuse connue sous le nom de responsabilité limitée, selon laquelle le Canada n'enverrait pas une grande force terrestre combattre en Europe comme il l'a fait pendant la Première Guerre mondiale. Du fait de cette politique, les recrutements ont été ralentis fin septembre. Le 24, un ordre a été émis ajournant immédiatement tout recrutement sauf pour les unités d'infanterie et de mitrailleuses des 1re et 2e divisions. Le 11 octobre, le recrutement s'arrête pour les unités de la 2ème Division. De plus, en novembre 1939, l'âge minimum d'enrôlement est relevé de 18 à 19 ans.

Certaines règles visant à restreindre le recrutement ont été assouplies pendant cette période. L'exigence selon laquelle les recrues devaient être des sujets britanniques fut abandonnée le 13 décembre 1939. Les ressortissants étrangers, autres que ceux des pays ennemis, qui résidaient au Canada le 1er septembre 1939 pouvaient s'enrôler. La qualification de résidence a été complètement abandonnée en octobre 1940.

Au printemps 1940, la responsabilité limitée avait pris fin car la situation avait changé. Avec la conquête allemande de la France et des Pays-Bas, le Canada a encore une fois augmenté la taille de son armée. Plus de divisions ont été levées au Canada et plus de gens se sont joints à l'Armée canadienne. La conscription pour le service outre-mer a également été introduite en vertu de la loi sur la mobilisation des ressources nationales (NRMA). En juin 1940, les exigences physiques générales pour l'enrôlement ont été abaissées. La taille minimale a été abaissée à cinq pieds et la mesure minimale de la poitrine était désormais de 32 pouces.

Il y a eu une forte augmentation de l'effectif de la force mobilisée, passant de 76,678 31 hommes de tous grades le 1940 mars 177,810 à 29 1940 le 1942 décembre 130,438. Au cours de 7463, plus d'hommes et de femmes ont été enrôlés dans l'Armée canadienne que dans toute autre année. de la guerre. Les enrôlements dans les services généraux sont passés à XNUMX XNUMX, dont XNUMX XNUMX dans le Corps féminin de l'armée canadienne et des personnes qui ont été enrôlées et ont choisi de se joindre au service outre-mer.

 

L'Armée canadienne a connu son plus grand mois de recrutement en septembre 1939

 
 
 

Plus de 1.2 million de Canadiens ont servi dans l'Armée canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale

Ce diagramme explore le recrutement dans les provinces entre l'Armée, la Marine et la Force aérienne.

 

 FORMATION

banner4.jpg

Entraînement de base au combat

Une grande partie de la formation initiale effectuée par les unités a eu lieu dans des armureries car elles étaient réparties dans tout le pays dans les grandes villes et les petites villes. Tous les soldats canadiens des premières années de la Seconde Guerre mondiale ont commencé leur entraînement par un passage dans un centre d'entraînement de base. Au cours de cette formation "commune à toutes les armes", la discipline a été inculquée avec des exercices d'ordre rapproché, des inspections uniformes et des conférences sur les principes fondamentaux de la vie militaire. Les bases de l'utilisation des armes et de l'équipement ont également été enseignées à ce stade.

Après une formation de base, une recrue était envoyée à une formation avancée spécifique à son bras de l'armée. Cette étape comprenait une formation plus spécialisée sur les armes et des tâches plus compliquées spécifiques à leur métier, notamment le travail en équipe pour capturer des objectifs et engager une force ennemie.

Certains soldats ont été sélectionnés pour une formation spécialisée supplémentaire dans un rôle spécifique. Cette formation était très spécifique à la tâche à accomplir. Une fois cette formation terminée, le soldat recevrait sa mission et attendrait de rejoindre son unité. Cela pouvait parfois prendre plusieurs semaines. Les membres de la force active seraient principalement envoyés à l'étranger pour combattre en Europe. L'entraînement n'allait que dans la mesure où le combat était le test ultime de l'infanterie.

 
 

La carte narrative du soldat Jones explore le parcours moyen d'un soldat dans le système d'entraînement de l'Armée canadienne en 1942.

 

 AIDEZ À SOUTENIR LE PROJET !

Si vous avez apprécié ce projet, pensez à soutenir notre travail.

banner3.jpg

Soutenez le projet:

Comment pouvez-vous soutenir le projet :

Achetez une affiche aujourd'hui !

Nous vendons de nombreuses affiches authentiques de la Seconde Guerre mondiale. Ce sont des scans haute résolution d'affiches originales que vous ne pouvez trouver que dans les archives.

Chaque affiche est imprimée sur du papier de haute qualité prête à être montée dans un cadre pour votre bureau ou votre salon.

La meilleure partie de l'achat d'une affiche? 100 % des recettes sont reversées au projet, ce qui nous permet de continuer à cartographier la Seconde Guerre mondiale.

 

Autres moyens de soutenir le projet :

Faire un don

Vous pouvez nous aider à raconter l'histoire des soldats canadiens en faisant un don aujourd'hui !

Notre équipe se consacre à garder l'histoire du Canada pendant la Seconde Guerre mondiale à l'avant-plan en utilisant une technologie interactive qui rend l'histoire ouverte et accessible.

Avec votre don, vous nous aidez à continuer à cartographier et à numériser les journaux de guerre afin que nous puissions continuer à raconter l'histoire de ceux qui ont servi et de ceux qui sont tombés.

 

Rejoignez Patreon

Voulez-vous faire partie de l'équipe? Envisagez de rejoindre Patreon !

En tant que membre de Patreon, vous pouvez influencer notre projet, ce sur quoi nous travaillons et même envoyer un message direct à notre équipe. En tant que Patreon, vous pouvez même obtenir des réductions sur l'ensemble de notre boutique !

Avec votre adhésion, vous pouvez montrer votre engagement envers le projet en nous aidant chaque mois. Et le meilleur, c'est que chaque dollar Patreon va directement sur la carte Web !